Comment calfeutrer de façon écologique les fenêtres ?

Comment calfeutrer de façon écologique les fenêtres ?

Vous vivez dans une maison ancienne et les fenêtres laissent passer l’air et les bruits venant de l’extérieur ? Tout le monde n’a pas les moyens de faire appel à un menuisier pour remplacer la totalité des fenêtres. Une solution s’offre néanmoins à vous : faire appel à un calfeutreur.

Qu’est-ce que le calfeutreur ?

Calfeutreur est un métier qui vient d’Amérique du Nord, plus précisément du Canada. Il s’agit d’un expert qui intervient lorsque les fenêtres sont encore en bon état.

Son rôle n’est pas de remplacer les fenêtres, contrairement au menuisier, mais de trouver d’où provient une déperdition de chaleur ou une perte d’isolation acoustique et d’y remédier.

Il s’agit avant tout d’un expert en isolation sonore et thermique.

Comment travaille-t-il ?

La calfeutreur va tout d’abord examiner l’ensemble des fenêtres et voir sur lesquelles d’entre elles il pourra intervenir. Si une fenêtre a un vitrage endommagé, il vous recommandera forcément de la remplacer.

En même temps qu’il examinera les fenêtres, il observera l’état des joints et du bâti. La majorité des déperditions de chaleur ou des problèmes sonores proviennent d’une mauvaise pose de la fenêtre ou d’un entourage de fenêtre en mauvais état. C’est là qu’il interviendra.

Sa mission, et sa façon de faire, est simple : il va nettoyer le support en retirant l’ancien joint silicone (ou caoutchouc), utiliser du produit ménager pour retirer les impuretés, utiliser un produit spécial pour dégraisser et poser un nouveau joint là où il pourra le faire.

La durée de cette intervention ? Une heure environ par fenêtre.

Il faut ensuite compter 24 à 48 heures pour que le joint soit sec et pour avoir une meilleure isolation. Fini le bruit et le vent qui s’engouffrent dans la maison !

Et pour les prix ? Quelques dizaines d’euros seulement par fenêtre, bien moins cher qu’un menuisier.